Outils pour utilisateurs

Outils du site


hardware:mill:start

La fraiseuse

La base

Le “socle” de base idéal serait d'utiliser de l'aluminium ou du plastique type PEHD par ex. Devant leur coût prohibitif, j'ai opté pour du bois. Une plaque de MDF de 50x50x15 fera l'affaire.

Le guidage

Toute sorte de solution pour guider vos axes sont possibles: des rails en aluminium, des cornières équipées de roulements à bille de roller, des axes en acier rectifiés avec des douilles à billes…

Ex: un palier à bille comme ceux qui équipement ma fraiseuse. Je recommande fortement ce système de guidage, très efficace et pas très coûteux (Cf Ebay).

La première version de ma fraiseuse était en bois avec comme guide de simples tubes qui coulissent les uns dans les autres. C'était plus un test qu'autre chose, et le résultat n'était pas terrible.

La deuxième version était en partie en acier soudé et en aluminium avec quelques roulements à bille de roller pour le guidage. Pas parfait mais quand même assez efficace.

La troisième version qui donne lieu à ce projet de documentation ODCNC utilise des axes rectifiés avec des douilles à bille. Jeu nul, résistance faible, pour un coût finalement pas très élevé.

L'entrainement

J'utilise un entraînement direct des mobiles par une vis sans fin. Pour des raisons économiques, j'ai installé des tiges filetées de 6mm au pas métrique de 1 mm. Elles passent dans un bloc de DELRIN fileté.

L'utilisation de vis trapézoidales est recommandée afin de garantir la précision de la machine.

La table de fraisage

J'utilise une plaque de 15mm de MDF. Afin de s'assurer que tout est parfaitement aligné, nous allons “surfacer” la table. Une fraise va parcourir l'intégralité de la surface pour retirer tout défaut éventuel.

Le G-CODE sera généré à partir d'un outil que vous trouverez ici: Facing software

La table en cours de surfaçage

Comme vous pouvez le voir sur la photo suivante, j'ai placé des inserts de 6 mm répartis sur la surface de la table. Ils sont utilisés pour visser des fixations immobilisant les pièces à fraiser.

Les capteurs de fin de course

Afin de ne rien casser, il est plus prudent de disposer des capteurs de fin de course sur les différents axes. Ainsi, si le logiciel commande des coordonnées hors limite, les moteurs seront stoppés avant un éventuel incident. J'ai utilisé des interrupteurs de fin de course classiques, on en trouve à récupérer dans les imprimantes.

Les capteurs sont reliés à la carte de commade à l'aide d'un boitier de jonctions utilisant des prises audio RCA. C'est pratique et fiable comme connecteur.

Le boiter avant montage

En cours de montage

Le boitier monté

Le tout en place sur la fraiseuse

J'ai récemment mis à jour la configuration des fins de course pour l'axe X. Voilà les nouveaux interrupteurs et leurs supports. http://www.equinoxefr.org/post/2012/01/15/quand-la-fraiseuse-se-met-a-jour-episode-3/

hardware/mill/start.txt · Dernière modification: 2015/10/20 20:38 (modification externe)